• 1
  • 2
  • 3
  • 4

Horaires de prière de la mosquée de Bussy Saint Georges

I - Introduction
II - Commentaires
II - 1  - La profession de foi (la chahada)
II – 2 –  L’accomplissement de la prière (la salat)
II – 3 –  Le jeûne du mois de Ramadan
II – 4 –  L’aumône légale (la zakat)
II – 5 –  Le pèlerinage.
 

I - Introduction

Les piliers de l'islam sont les obligations les plus fondamentales qui doivent être observées par toute personne musulmane responsable (pubère et saine d'esprit). Ils sont au nombre de cinq.
 
Les cinq piliers de l’islam sont clairement définis dans ce hadith authentique du prophète que la prière et le salut de Dieu soient sur lui (pssl *) : « L'Islam est bâti sur cinq piliers : le témoignage qu'il n'y a de dieu que Dieu et que Mohammed est Son serviteur et Son messager (la chahada), la pratique de la prière (la salat), l'acquittement de l’aumône légale (la zakât), le jeûne du mois de Ramadan (As-Sawm) et le pèlerinage à La Mecque pour celui qui en a la possibilité (Al-Hajj). » Rapporté par Boukhâri et Mouslim
 

II - Commentaires

L’importance de cette définition a nécessité la descente, en personne, de l’ange de la révélation Gabriel (Jibril) que la paix soit sur lui. Il s’est manifesté en tant qu’un être humain auprès du prophète (pssl) et ses compagnons pour leur enseigner les principes fondateurs de l’islam.
 
Omar Ibn Al-Khattab que Dieu l’agrée, nous raconte ce hadith extraordinaire rapporté par Mouslim: « Un jour, alors que nous tenions une assemblée auprès du prophète (pssl), un homme aux habits d’une vive blancheur, aux cheveux d’une noirceur intense, sans trace visible de voyage et personne parmi nous le connaissait. Il prit alors place, en face du prophète (pssl),  plaça ses genoux contre les siens et posa les paumes de ses mains sur ses cuisses puis l’interrogea :
 O Mohammed, informe-moi sur l’islam ! Le prophète (pssl) lui répondit : l’islam consiste à :
1 – Attester qu’il n’est pas de divinité si ce n’est Dieu et que Mohammed est son messager
2 – Accomplir la prière
3 – S’acquitter de l’aumône légale
4 – Jeûner le mois de Ramadan
5 – Effectuer le pèlerinage à la maison Sacrée de Dieu (La Mecque), si tes conditions le permettent.
Tu as dit vrai ! dit l’homme.
Omar poursuit en disant, nous
fûmes pris d’étonnement de voir cet homme s’interroger et approuver la réponse ensuite… »
 
Ce n’est qu’à la fin du hadith que le prophète (pssl) informe les compagnons qu’il s’agissait de l’ange Gabriel et qu’il était envoyé spécialement pour leur enseigner la religion.
 
* pssl est une abréviation de la formule de politesse adressée à notre bien aimé prophète lorsqu’il s’agit d’évoquer son nom. On rapporte dans un hadith prophétique que « l’avare est celui qui ne m’adresse pas ses prières lorsque je suis mentionné auprès de lui »
 

II - 1  - La profession de foi (la chahada)

 
L’attestation de foi est la porte d’entrée en islam. Sans ce pilier fondamental, nul ne peut prétendre être musulman même en ayant observé les autres piliers de l’islam.
Le pilier de la profession de foi consiste à dire la formule suivante :
 
Je témoigne qu’il n’y a d'autre dieu que Dieu et que Mohammed est Son messager
 
أشهد أن لا إله إلا الله وأشهد أن محمدا رسول الله
 
Achadou-an la-ilaha-illa-llah, wa achhadou anna Mohammadan rassouloullah
 

II – 2 –  L’accomplissement de la prière (la salat)

 
La prière est la deuxième pierre angulaire de l’islam. Elle est l’une des premières obligations instituée dans le Coran. Toute musulmane et tout musulman ont le devoir d’observer cinq prières * par jour. Elles sont réparties sur le jour et la nuit et elles sont prescrites à des temps bien précis.
La prière constitue un moyen de ressourcement spirituel quotidien par l’invocation de Dieu et la  récitation du Coran.
 
* Pour les détails de la prière, veuillez vous référer directement à la rubrique de la prière « Comment faire la prière »
 

II – 3 –  Le jeûne du mois de Ramadan

 
Le mois du Ramadan est le neuvième mois du calendrier de l’hégire basé sur les cycles lunaires.
Tous les ans et durant tous le mois du Ramadan, les musulmans doivent s'abstenir de manger et de boire dans la journée (de l'aube au coucher du soleil). Pendant le jeûne, les musulmans sont tenus à réprimer leurs passions et leurs désirs. Ainsi le jeûne constitue un moyen pour les musulmans de se purifier et de gagner la clémence et le pardon de Dieu.
 

II – 4 –  L’aumône légale (la zakat)

 
En arabe, le terme « zakat » signifie accroissement ou purification. Tout musulman ayant les moyens doit donner une partie * de ses biens aux pauvres et aux nécessiteux de la communauté.
 
La zakat a été instituée en islam dans le but de renforcer les liens sociaux de la communauté, combattre les problèmes liés à la répartitions des richesses (pauvreté,  inégalités, …) et cultiver au sein de la communauté musulmane l’esprit de générosité, de solidarité et d’entraide. Elle joue également le rôle de purification des âmes contre les maladies du cœur (égoïsme, avarice, avidité, convoitise, …)
 
* La Zakat en islam est prescrite selon des taux bien précis et qui peuvent varier selon le type de bien que l’on possède. Elle ne devient obligatoire que si la valeur des biens a atteint un seuil bien déterminé et son calcul s’applique sur l’épargne d’une année.
 

II – 5 –  Le pèlerinage

 
Le pèlerinage est un ensemble d’actes prescrits et qui régissent des critères bien précis.
 
- Un lieu bien défini : La Mecque. A l’occasion et à titre non obligatoire, les pèlerins peuvent se rendre à Médine, la ville prophétique, pour visiter le tombeau du Prophète (pssl) et accomplir des prières dans la mosquée prophétique. 
 
- Un temps bien précis : la période du pèlerinage débute le premiers jour de Chawwal (jour correspondant à la fête de fin du Ramadan) et se termine le dixième jour du mois Dhou Al-Hijja du calendrier hégirien (jour correspondant à la fête du sacrifice).
 
- Le pèlerinage est obligatoire une fois dans la vie. Cependant, tout musulman peut le pratiquer d’une façon surérogatoire autant de fois qu’il le souhaite.
 
- Le pèlerinage n’est obligatoire que pour les personnes qui ont les moyens physiques et matériels leur permettant de le pratiquer.
 
   Mohammed Hammadi